LES FAITS MARQUANTS DE L’ANNÉE 2018

LE GROUPE

Après une année 2017 de consolidation de l’activité du Groupe sur un périmètre homogène, le Groupe Legris Industries a franchi des étapes importantes en 2018 dans la mise en place de sa stratégie de croissance et de redéploiement.

Dans le cadre d’une reconfiguration du capital familial, Pierre-Yves Legris, Président du Conseil de Surveillance, a choisi Arkéa Capital pour investir à ses côtés et soutenir ainsi le projet de développement du Groupe Legris Industries. Arkéa Capital Partenaire a pris, fin 2018, une participation au capital de la holding familiale qui détient près de 70 % de Legris Industries, et où le management de Legris Industries est également entré.

Cet investissement doit permettre au Groupe Legris Industries d’accélérer son développement et sa diversification par l’acquisition d’activités industrielles nouvelles et par la poursuite du développement organique de ses activités. Legris Industries vise en effet à porter son chiffre d’affaires à 500 M€ en 5 ans. Ce projet s’accompagnera, courant 2019, de la relocalisation du siège social de Legris Industries à Rennes, berceau historique du Groupe, où se trouve la majorité des équipes Corporate. Le Groupe conservera son implantation à Bruxelles où est notamment basée sa centrale de trésorerie.

.

NOS DIVISIONS

Clextral stabilise son activité tant en entrées de commandes (-2 %) qu’en chiffre d’affaires (-1 %) sur 2018, par rapport à 2017. Si la progression des ventes reste soutenue en Asie (+7 %), elles ont très fortement progressé en Europe de l’Est (hausse de 66 %) et en Afrique subsaharienne (où le chiffre d’affaires a été multiplié par 3, sur une base historique faible). Par contre, l’activité en France ralentit ainsi qu’au Moyen-Orient, dans une moindre mesure.

Keller voit son chiffre d’affaires reculer de 7 % par rapport à l’année 2017. La fin attendue des grands projets saoudiens explique presque intégralement cette évolution, avec une baisse également en Europe de l’Ouest, ces reculs n’étant pas compensés dans l’ensemble des autres zones, toutes en croissance. Mais plus que le chiffre d’affaires, c’est le niveau d’entrées de commandes de l’année qui est à souligner, avec près de 93 M€ en 2018, entraînant une très forte hausse du carnet de commandes à 44 M€, élément décisif pour les réalisations de l’année 2019.

Schiederwerk, après une année 2017 en forte croissance (+39 %), consolide son activité avec un chiffre d’affaires de 39 M€, en légère progression (3 %) par rapport à 2017, et toujours porté par le segment de l’alimentation électrique de l’éclairage des enceintes sportives, notamment en Amérique du Nord. La répartition de l’activité sur le plan géographique reste majoritairement orientée vers ce continent. Après une importante commande en 2017 portant sur deux exercices, les commandes de 2018 permettent de démarrer 2019 avec un carnet de commandes élevé, quasiment au niveau de l’an passé qui avait bénéficié d’un effet d’anticipation lié à l’allongement des délais d’approvisionnement des composants électriques.

Essentiellement centré sur des activités d’ingénierie il y a encore 3 ans, le Groupe a entamé depuis une transformation de ses activités par la cession d’entreprises d’ingénierie (Retrotech début 2016 et Savoye en octobre 2018) et par l’acquisition d’une PMI (Schiederwerk en mai 2016) dans un marché de niche à fort potentiel de croissance.

La vente de notre Division Savoye a impacté de façon significative les comptes du Groupe sur l’exercice. La variation de périmètre, au format IFRS, ramène le chiffre d’affaires consolidé à 165 M€ contre 234 M€ avec l’intégration de l’activité de Savoye jusqu’à sa cession au 31 octobre 2018. Malgré un volume d’activité en léger recul (- 3% à périmètre comparable), le Résultat Opérationnel Courant (ROC) atteint 10,1 M€, en augmentation de 5,9 % à 6,1 % du chiffre d’affaires consolidé. L’EBITDA atteint ainsi 13,5 M€ (soit 8,2 % du chiffre d’affaires). Autre impact significatif pour le Groupe lié à cette cession : l’amélioration très forte de ses capitaux propres, qui passent de 45 M€ à 75 M€ entre 2017 et 2018, pour un endettement net de 18 M€, permettant de poursuivre la stratégie de déploiement par acquisition de nouvelles activités.


RAPPORT ANNUEL 2018

RAPPORT ANNUEL 2017

RAPPORT ANNUEL 2016

RAPPORT ANNUEL 2015

Chiffres clés

Découvrez les 10 indicateurs pour mieux connaître le Groupe Legris Industries.

La Gouvernance

Legris Industries est dirigé par un Conseil de Direction placé sous le contrôle d’un Conseil de Surveillance.

Nous contacter

Contact Business Développement
ou plus d’informations concernant le Groupe Legris Industries.